mon « petit pas »

A mon retour du week-end homme libre, je ne savais pas encore exactement quelle allait être la nature de mon « petit pas », même si je pensais le faire dans le domaine professionnel … La journée de lundi dernier a été compliquée mais m’a permis de mûrir ma décision, et le mardi matin 9h, j’ai pris mon courage à deux mains, j’ai respiré, regardé les mouettes volant au-dessus de Marseille, respiré encore, me suis reconnu dans une des mouettes (Frédéric t’abuses un peu là!), pareil avec la mer et tout ce qui m’apaisait à travers ma fenêtre … et puis je suis allé voir ma chef, et lui ai exposé tout ce que j’avais sur le coeur et dans le ventre. Résultat, à ma grande surprise : un super accueil de sa part, et dès cette semaine, j’entrevois la fin de mes galères de transports et de logement que je connais depuis quelques mois et qui me pourrissaient la vie … Le jour et la nuit et ça m’a semblé si simple (alors qu’avant tout me semblait bouché) ! Je tenais à partager ça avec vous ; ça ne vous paraîtra peut-être pas exceptionnel, mais pour moi, oser se mettre à nu et avouer des faiblesses, qui plus est à son supérieur hiérarchique, c’est quasi une révolution ! En tout cas je n’ai pas tardé à le faire ce petit pas, et ça a été incroyablement efficace et bénéfique … J’ai évidemment pensé à vous et à notre week-end … et si ce témoignage peut servir à ceux qui hésitent encore à le faire, leur petit pas, eh bien foncez mes chers ! 😉

« comprendre »

Merci encore à Dominique et Frédéric pour ce que nous venons de vivre, de traverser, de « comprendre » et pour la lente digestion et mise en pratique qui commence…

Merci

Merci, Merci, Merci, Je ressens beaucoup d’Amour Je tente de garder cette conscience en moi le plus souvent possible. Grande difficulté à garder sereinement la bonne distance et posture à la maison (chez moi/chez toi ; prendre/se sentir pris), mais je commence à en avoir plus conscience. Et en même temps je sens depuis le stage une grande force et une belle énergie en moi, une énergie pour entreprendre de grandes et belles choses, prendre ma place, dans une assertivité bienveillante, en conscience.

Un beau voyage

L’ensemble du stage m’a paru juste et émouvant. Un peu la sensation quand même d’atterrir depuis une autre galaxie en arrivant au boulot lundi. Qui sont ces créatures autour de moi ? Des extra-terrestres ? Ou bien est-ce plutôt moi l’extra-terrestre ? Non, nous sommes tous des humains. J’ai simplement eu la chance de faire un beau voyage. Merci aux deux commandants de bord et à tous les passagers. Prêt à décoller à nouveau tout bientôt avec vous. D’ici-là, je compte bien poursuivre mon exploration… Amicalement,

je mesure le chemin que j’ai fait

Notre danse de samedi après-midi était un moment parfait. Il m’a touché par sa pureté d’une part, par ce qu’il impliquait de confiance mutuelle et de complicité d’autre part. C’est pile en phase avec ma quête personnelle qui me conduit à explorer comment je peux mêler et démêler affectivité, sensualité et sexualité. Un frisson me parcourt encore quand j’évoque le degré de confiance absolue dont la liberté de geste que nous nous sommes autorisée, témoigne. C’était à la fois profond et ludique, joyeux, viril, le yang au service du yin. Notre bulle d’énergie était gigantesque et notre réceptivité, aussi. En repensant au stage de cet été, où je n’avais pas pu me lâcher du fait de projections parasites, je mesure le chemin que j’ai fait. Je me réjouis de vous retrouver l’année prochaine!

Merci de ce temps fort, mes frères

Je me suis trouvé capable de recevoir et donner cette sensualité, cette tendresse, cette compatibilité, cette complicité avec un naturel, une évidence, que si je me retourne, si je regarde cet échange avec du recul, je n’aurais pas osé m’imaginer. Merci de ce temps fort, mes frères car il me permettra de démêler affectivité, sensualité et sexualité. J’ai eu un doute ensuite que les « nouveaux » pourraient être déconcertés par autant de liberté. Ce fût avec grande joie que j’ai pu constater et entendre que ce n’était pas le cas.

peu à peu sur le sentier de la réconciliation

Malgré mes premières difficultés à me lâcher, à accepter des exercices jamais pratiqués, je me suis senti peu à peu sur le sentier de la réconciliation. Réconciliation avec moi-même, et aussi avec les Hommes. Des hommes fragiles, tendres, libres, offerts. Une mise à nu totale et bénéfique.

Je suis très heureux d’avoir

Je suis très heureux d’avoir dévoilé ou même démasqué cette attitude, j’ose le dire, de petit (grand) boudeur. C’est vraiment une richesse de savoir que j’ai fait un pas en avant dans mon cheminement vers cet homme vrai, adulte et conscient. Un peu dommage que je doive le faire si tard dans ma vie, mais quel régal se savoir que je le fais néanmoins. Merci à vous tous, et spécialement à JP qui a eu l’œil de mettre le mot sur cette attitude, à vous tous donc d’avoir été si vigilant, accueillant, non accusant, en découvrant avec moi cet aspect de moi.

Un grand merci d’avoir été là

A vous tous, mes frères, un grand merci d’avoir été là, d’avoir partagé et enrichis ces moments, d’avoir été vous même, vulnérables, beaux, ridicules et forts!… Je me réjouis par avance du stage de l’été prochain, c’est une bonne perspective d’avancer encore. Tout à l’heure en rentrant en voiture une émotion se présente, du coup je ferme les yeux pour la contacter et me rends compte que je conduis….du coup je m’entraine les yeux ouverts maintenant! Je vous souhaite un bon bout de chemin en attendant de vous retrouver. Je suis fier et heureux d’avoir été des vôtres.